Fora do “BAC”. “Chegou o momento de nos unirmos em defesa da língua portuguesa em França”

Publié le 13 mars 2019

Chegou o momento de nos unirmos em defesa da língua portuguesa em França. Assinem a petição da ADEPBA – por Luísa Semedo, presidente, para a região Europa, do Conselho das Comunidades Portuguesas:

Ouça a opinião de Luísa Semedo na antena da ALFA : nesta quarta-feira, alguns minutos antes das 7, 9, 11, 15, 17 e 19 horas

Pétition Défendons l’enseignement de la LANGUE PORTUGAISE

Pour: M. BLANQUER, ministre de l’Education

PETITION

Le nouveau Bac met en DANGER la langue portugaise au Lycée

ENSEMBLE DÉFENDONS
L’ENSEIGNEMENT DE LA LANGUE PORTUGAISE!

La réforme du bac qui sera en vigueur en 2021 constitue un véritable danger d’éradication des langues dites « rares », dont LE PORTUGAIS.

• la liste des enseignements de spécialité en LLCE ne contient que l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien, ainsi que les langues régionales.

La langue portugaise, parlée par 250 millions de personnes dans divers pays du monde  ne fait pas partie des enseignements de spécialité.

? L’ADEPBA demande que le choix des langues pour cet enseignement de spécialité LLCE soit ouvert aux langues dites « rares » !

• le choix de la langue au baccalauréat est un droit, et les candidats peuvent actuellement permuter les langues lors de l’inscription à l’examen. Cela ne sera plus le cas avec la mise en place de la réforme !

? L’ADEPBA demande le maintien de cette permutation entre LVB et LVA d’une part, et entre LVC et LVB pour les candidats suivant un enseignement de portugais dans leur établissement.

• l’option facultative (LVC), ancienne LV3, n’a pas d’épreuve au bac, elle est noyée dans les 10 % de contrôle continu, et ne représentera plus que 0,4 % de la note finale. Le bénéfice étant minime, les élèves ne la choisiront plus : « À quoi bon, dans ces circonstances, surcharger l’emploi du temps … »

? L’ADEPBA demande que l’option LVC soit valorisée par un coefficient 2, comme l’est à l’heure actuelle la LV3 (option facultative, mais dont les points au-dessus de la moyenne sont multipliés par 2),
– afin de valoriser le choix des élèves
– afin de préserver l’enseignement des langues autres que les habituelles.

Il y va de la survie de l’enseignement du portugais en France !
SOUTENEZ NOTRE ACTION

SIGNEZ LA PÉTITION ! Ici

ADEPBA

Association pour le Développement de Études Portugaises Brésiliennes d’Afrique et d’Asie lusophones.

 

 

 


Rádio Alfa FM 98.6 Paris (On Air)

La radio de la lusophonie et des échanges interculturels de toute l'île de France

Piste actuelle
TITRE
ARTISTE

Background