Pétition. Pour un retour immédiat des éditions départementales du Parisien

Rádio Alfa, lusophone,  bilingue et basée dans le Val de Marne,  est depuis des années, avec ses auditeurs, des lecteurs assidus et quotidiens du journal Le Parisen.

Le journal est d’ailleurs  souvent une source importante et irremplaçable de nos propres informations sur Paris et toute sa région. 

Pour cette raison, nous signons sans hésiter cette pétition « Pour un retour immédiat des éditions départementales du Parisien ». Et nous invitons nos auditeurs et nos internautes à faire de même:

Qui pourrait imaginer la région capitale d’un pays comme la France, et ses 13 millions d’habitants, privés d’information locale quotidienne et de qualité ? La direction du journal Le Parisien (groupe LVMH) envisage de ne plus offrir à ses lecteurs un cahier d’informations pour chacun des neuf départements franciliens et de l’Oise. La mise en place d’un cahier unique pour l’Ile-de-France et l’Oise le temps du confinement pouvait se comprendre. Sa poursuite à la veille du second tour des élections municipales et en pleine crise sanitaire et sociale, est TOTALEMENT inacceptable.

La rédaction du journal, les éditions départementales toutes ensemble, les syndicats, la société des journalistes, ont déjà dit NON à la fin des cahiers locaux. Ces pages spéciales, alimentées chaque jour en informations locales et départementales, ont toujours été le socle de ce journal. N’oublions pas qu’en dehors du numérique, le seul média papier destiné au grand public et à couvrir l’actualité locale de la région, ce sont les cahiers départementaux du Parisien. La crise du Covid-19 ne peut justifier la disparition de l’information locale en Ile-de-France.

A vous lecteurs, citoyens, institutionnels, confrères, de nous aider à retrouver IMMEDIATEMENT nos éditions départementales du Parisien, en signant ce texte adressé à Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, Pierre Louette, PDG du groupe Les Echos-Le Parisien, Sophie Gourmelen, directrice générale du Parisien et Stéphane Albouy, directeur des rédactions du Parisien.

td-main-content-wrap
Article précédentLisboa e Vale do Tejo registam mais 366 casos (no total, mais 10 mortos em 24h)
Article suivantCovid-19. Santos Populares. Proibidas marchas, arraiais e procissões em Lisboa